Connexion
Inscription

Pas encore de compte ?

* INSCRIVEZ-VOUS * rapidement pour bénéficier d'une aide personnalisée dans votre recherche de panne.

Techni sur facebook
J’aime TECHNIconnexion
Si vous aimez, alors partagez :
Revue technique ETAI

Revues techniques

Derniers sujets
Hello Hier à 22:46ced-46
Présentation Hier à 09:25jm89
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Tech-admin
Tech-admin
Masculin Nombre de messages : 31746
Age : 34
Localisation : Bouloc
Emploi : Expert Auto
Niveau technique automobile : 5
Date d'inscription : 26/07/2006
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.techniconnexion.com

Essai Mégane RS dCi : l'argent, pas le beurre

le Sam 12 Mai 2007, 15:28
19/04/2007
N'en déplaise aux puristes, sport et diesel sont désormais unis par les liens du marché ; mais la Mégane flanquée du 2 litres dCi 175 de la Laguna a-t-elle pour autant mérité son honorifique blason RS ?


Un « truc en plus »

VW Golf, Audi A3, Volvo C30, Toyota Auris... Le club des compactes diesel de « 170 chevaux et plus » est à ce point fréquenté que Renault a choisi d'y entrer avec un truc en plus. Après avoir affûté fin 2006 le châssis de la Mégane 2.0 dCi 150, devenue GT, le Losange a ainsi franchi une nouvelle étape en l'envoyant en cure à Dieppe chez Renault Sport, avec sous le bras le 4 cylindres common rail dans sa déclinaison 175 ch. Vu sa verve sur la Laguna, le programme s'annonçait alléchant. Et c'est justement bien le même bloc qui prend place sous le capot de la Mégane, seule la réponse à l'accélérateur a été raccourcie, puissance et couple maxi n'ayant finalement pas évolué. Si nous ne pouvions que louer la paire séduisante qu'il forme avec la Laguna, force est de constater qu'il ne soutient pas la comparaison avec le 2 litres Turbo de la version essence. Bien sûr face à ses semblables assoiffés de gazole, il fait bonne figure avec son couple de 360 Nm disponible dès 2 000 tr/min et encore vaillant à 5 000 tr/min. La poussée est franche, et le 1000 m départ arrêté tombe sous les 30 secondes (29,4s).


Une Mégane aphone

Ce bloc qui réunit les technologies les plus modernes (turbo à géométrie variable, injecteurs piézo-électriques, filtre à particules...) brille aussi par sa discrétion monacale, cette Mégane jouissant d'une insonorisation de limousine. Pour les envolées lyriques, vous repasserez ! Mieux vaut ne pas avoir goûté à la mélodie rageuse du modèle essence... Le constat est d'autant plus douloureux en comparant les performances des 2 versions : quand la Mégane s'abreuvant de sans plomb abat le 0 à 100 km/h en 6,5s, celle-ci en réclame 1,8s de plus, soit 8,3s. Armée de la même mécanique, la Laguna ne s'incline que d'un dixième (8,4s). Elle accuse il faut dire 30 kg de moins que notre Mégane !


Le sport sans compter...

La Mégane RS dCi est en revanche ultra polyvalente, très à l'aise sur les petites routes, excellente sur autoroute où les gros rouleurs apprécieront son appétit d'avorton (6,5 l/100 km en cycle mixte normalisé). Avec un réservoir de 60 litres, l'autonomie théorique dépasse les 900 km. C'est là son principal atout. Et l'on peut alors profiter du châssis précis et agile sans faire exploser le budget carburant. Si Renault n'a pas équipé cette Mégane RS mazoutée du différentiel autobloquant de la version F1 Team R26, un châssis Cup est néanmoins proposé (contre 1 100 euros) aux plus exigeants. Celui-ci est pourvu d'amortisseurs plus raides et d'un ESP totalement déconnectable. A son volant la différence n'est pas tangible à première vue. Toutefois à rythme plus élevé, on percevra vite les gains de mobilité du train arrière imposant aux plus intrépides quelques


réflexes...

Proposée au tarif de 28 650 euros (28 200 euros en 3 portes) - soit 1 000 euros de plus que la version essence - la Mégane RS dCi comblera les amateurs de sportives contraints de se tourner par nécessité vers les dévoreuses de kilomètres. Et ceux-ci n'auront même pas à craindre la présence d'un sigle dCi à l'arrière de l'auto... puisqu'il n'y en a pas !

















source : msn auto

___________________________________________
Merci de lire >>> la charte <<< et de nous tenir au courant de l'évolution de votre problème.
TECHNIconnexion : www.techniconnexion.com
Les problèmes résolus et les fiches pratiques (tuto)
Téléchargement revue technique
Devis entretien gratuit
Petit mécano
Petit mécano
Masculin Nombre de messages : 106
Age : 31
Localisation : Bordeaux
Emploi : BTS MAVA en alternance chez renault
Niveau technique automobile : apprenti électro-mécanicien
Date d'inscription : 29/07/2006
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Essai Mégane RS dCi : l'argent, pas le beurre

le Dim 13 Mai 2007, 09:29
Salut,

étant un Renaultiste et fan des renault sportives depuis plusieurs années, je trouve qu'il fallait oser graver le sigle" DCi" pour une Renault Sport.
Le pari a était tenu mais personnellement, quand j'entend Renault Sport ou Peugeot Sport etc.., c'est un bon moteur atmo ou turbo mais ESSENCE.

Pour moi, je pense que cette mégane RS va rivaliser avec les séat Léon etc.. mais c'est surtout pour se faire du pognon, je ne vois que ca car rouler avec un diesel performant dans une "vrai " sportive, bein les gens ne vont pas se priver (sauf peut etre le prix car c'est chère je trouve pour uune mégane! Evil or Very Mad ).

Bref, en résumé, pour moi R.S = voiture sportive et un mazout en aucun cas c'est sportif, ca pue, ca fume noir, ca s'encrasse vachement, etc... mais par contre, on arrive maintenant grace a la technologie de sortir les meme performances qu'un véhicule de meme cylindrée turbo essence avec 50 cv en +!!! la c'est assez impressionnant, je dois bien l'avouer.

A vous, bonne journée, Mathieu.

___________________________________________
Une auto sans turbo, c'est pas rigolo...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum